La virilité selon Mgr Rey (4) : l'Autonomie

 

autonomieL'Autonomie

L’éducateur qu’est saint Joseph, aide son enfant à devenir sujet de son histoire, à devenir autonome. Le mot éduquer a pour racine latine « ex » qui signifie « hors », et « ducere » qui signifie « guider ». Éduquer c’est « Guider hors de soi », « sortir de soi ». C’est un accouchement. L’Évangile utilise l’image d’une femme qui accouche dans les douleurs de l’enfantement. La douleur est associée à la joie.

 

Finalement, ce qui fait la virilité de saint Joseph, c’est d’être au service de Jésus pour qu’il puise pleinement être lui-même, pleinement à sa mission. La grande mission d’un père est de voir que son enfant a pu acquérir son indépendance.

J’ai vécu en Afrique, et il y avait encore des processus d’initiation. Il faut retrouver les rites d’initiation. Autrefois, le service militaire pouvait constituer un certain rite d’initiation. En Afrique, dans certaines tribus que j’ai connues au Tchad, un enfant devenait adulte, donc autonome, à partir du moment où il allait avec son père dans la forêt. Il y vivait 4 jours. D’abord son père l’entraînait hors du village, puis l’adolescent devait construire seul sa baraque dans la forêt, apprendre à se nourrir lui-même, seul, et quand il revenait au village, il était devenu un adulte aux yeux des villageois. Il avait donné la preuve qu’il pouvait subvenir à lui-même, par lui-même.

Nous sommes dans une société d’assistanat où on empêche les gens de vivre les rites d’initiations et d’acquérir une véritable autonomie.

Le rôle d’un père est précisément d’être celui qui fait rentrer dans cette véritable autonomie, qui est le lieu de la véritable liberté.

(source : http://www.hommes-adorateurs.fr/)

Articles en relation